RECHERCHER
Accédez à la médiathèque de CENTRE PICPUS


Pages : « Début   ‹ Précédente | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | Suivante ›   Fin »

pélerinage aux sources (IV) à la grand'maison

Mardi 17 juillet après la prière du matin nous avions un bon temps de prière personnelle à La Grand Maison. Chacun fut invité à écouter en ces lieux le message que nos fondateurs nous adressaient pour aujourd’hui.

En fin de matinée l’Eucharistie nous rassemblait tous et toutes, sœurs de la communauté, membres de la session « Picpus 2007 » et habitués de la chapelle. Parmi les célébrants on notait la présence du vicaire épiscopal de Poitiers. A partir des lectures du jour, le Supérieur général livra deux messages : l’un pour les sœurs de La Grand Maison et l’autre pour les membres de la session. Javier invita les sœurs âgées à faire ce qu’avaient fait les femmes pour le petit Moïse, c’est à dire soigner le nouveau Moïse qu’est le Christ, véritable centre de la Congrégation. Il interpella les frères et les sœurs présents pour que la participation à ce pèlerinage -durant lequel ils ont vu les œuvres de Dieu- débouche sur une conversion et qu’ils ne méritent pas des reproches de la part du Seigneur mais plutôt des paroles aimables.
Après l’Eucharistie ce fut l’heure des photos de famille, notamment d’une photo de la communauté de La Grand Maison autour du Père général.

Vers la fin du déjeuner, au nom de tout le groupe Bernard Couronne remercia les sœurs de la communauté pour leur chaleureux accueil et pour toutes leurs délicatesses envers nous. Nous nous sommes bientôt dit au-revoir car c’était déjà l’heure de reprendre la route vers Paris…

Dans la tourmente de la révolution française

Le vendredi 13 juillet nous étions plongés dans l’histoire de la Révolution française grâce à l’énorme compétence du Père Charles Chauvin, prêtre du diocèse de Besançon et éminent historien. De plus traducteur et écrivain, Charles Chauvin compte à son actif entre autres livres « Le clergé à l’épreuve de la Révolution ». Président de la Commission historique pour la cause du Bon Père il travaille actuellement à la Cause de béatification de la Bonne Mère. Il nous a raconté avec passion et force détails les différentes étapes de la Révolution : la période euphorique, la période d’hostilité déclarée, celle de la rupture à la conciliation et termina par quelques conclusions.

En début d’après nous étions invités à faire une visite guidée de Picpus à travers la chapelle, le jardin, le cimetière, l’hôtel Bigot…

En fin de journée, l’Eucharistie présidée par Bernard Couronne, ss.cc. prit un caractère particulièrement émouvant ayant pour toile de fond l’évocation des 16 Carmélites de Compiègne mortes sur l’échafaud et dont les corps reposent dans les fosses communes de Picpus. La célébration débuta auprès du puits de la cour, se continua à la chapelle par la liturgie de la Parole, face au tableau représentant le martyre des Carmélites. Puis nous partions en procession silencieuse au fond du Jardin, près des fosses où se célébrait la liturgie eucharistique. Le Salve fut notre chant final, puis nous nous arrêtions devant la tombe des Fondateurs pour y réciter avec ardeur la prière pour leur béatification.

La journée a été rude pour nos traducteurs et nous les remercions pour leur grand service. Nous nous préparons à partir en pèlerinage dans le Poitou… Départ demain à 8h.!

Pages : « Début   ‹ Précédente | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | Suivante ›   Fin »
Mentions légales - Contacter le webmaster - Accès privé