RECHERCHER
Accédez à la médiathèque de CENTRE PICPUS


Pages : « Début   ‹ Précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | Suivante ›   Fin »

De saint benoît au père coudrin

Mercredi 18 juillet, après avoir contemplé le chemin d’Evangile suivi par nos Fondateurs, nous reprenons notre pèlerinage et regardons les sources et documents des origines qui concernent l’histoire et la spiritualité SS.CC.

André Mark sscc, spécialiste en la matière, Archiviste général à Rome pendant 10 ans et l’un des meilleurs connaisseurs de ces sources, nous initia de manière intéressante aux documents, personnages et notes bibliographiques de plus grande importance.

Puis le moine bénédictin, Hugues Lénat (notre photo) nous expliquait ce que signifie le zèle apostolique selon la Règle de St Benoît, Règle dont s’inspirèrent le Bon Père et la Bonne Mère. Le Père Hugues expliqua ce que signifie l’ascèse monastique et la transformation à travers le frère (la sœur) en qui réside la présence du Christ et rappela que la vie religieuse est par elle-même innovatrice et critique prophétique face à l’Eglise institutionnelle. En complément à cet enseignement, nous avons reçu un livret « Ne rien préférer à l’Amour de Dieu » où sont consignées les racines bénédictines de la Congrégation.

L’après midi était libre. Il semble que tout le monde en profita pour visiter des lieux illustres comme le musée du Louvre, l’abbaye de St Denis, Notre Dame… et aussi pour se promener tranquillement dans Paris, chacun selon ses goûts et ses convenances.

pélerinage aux sources (III) à Montbernage et à la grand'maison

Ce lundi 16 juillet nous suivons les pas de notre Fondateur dans la ville de Poitiers. Grâce à une vue panoramique depuis la colline des Dunes nous prenons connaissance de la géographie de cette ville au lourd passé historique. A Montbernage une Sœur de la Congrégation des Filles de la Sagesse fondée par Louis Grignon de Montfort nous fait entrer dans le contexte où vivait le Bon Père dans ce faubourg de Poitiers et où il a exercé son ministère clandestin après sa sortie du grenier de La Motte d’Ussseau. C’est là qu’il commença à être « Marche à terre ». Dans la chapelle de Notre Dame, Reine des cœurs à Montbernage nous avons célébré l’Eucharistie, présidée par Ajith Kumar Antonydass ss.cc (cf. photo).
Au cours de son homélie le Père général nous exhorta à être apostoliques : « Malheur à nous si nous ne sommes pas apostoliques ! Malheur à nous si nous oublions que le Bon Père fut un évangélisateur ! Nous prêchons parce que nous avons cru et parce que nous éprouvons de la compassion envers « l’orphelinat » que vivent ceux qui ne croient pas en Dieu. » Il nous exhorta encore à une évangélisation explicite dans laquelle nous présentons un Jésus Christ bien vivant.

Dans l’après midi Bernard fit le guide dans les rues de Poitiers et nous indiquait les principaux lieux en lien avec l’Association du Sacré Cœur et les fondateurs. Le sommet de la journée fut la visite de La Grand Maison où les sœurs de la communauté nous accueillaient d’une manière spéciale. La visite se fit par groupes linguistiques, ce qui nous permit de découvrir les principaux lieux de cette chère maison, berceau de la Congrégation.

Un excellent souper nous fut servi puis nous nous retrouvions à la chapelle pour un temps d’adoration au cours duquel nous avons renouvelé nos vœux en ces « lieux saints » où le Bon Père et la Bonne Mère firent leurs premiers engagements et donnèrent ainsi naissance à notre famille religieuse. Une maison où, après plus de deux siècles la pierre de fondation demeure l’adoration.

Pages : « Début   ‹ Précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | Suivante ›   Fin »
Mentions légales - Contacter le webmaster - Accès privé