RECHERCHER
Accédez à la médiathèque de RESSOURCES


Pages : « Début   ‹ Précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 |

René Guy Cadou un poète à découvrir ou à redécouvrir

par Luc Schweitzer ss.cc,
in "Horizons Blancs" n°187


On dit de ceux que la mort a fauché au cours de leur jeunesse qu’ils sont passés comme des météores. Tel fut le cas de René Guy Cadou, né à Sainte-Reine de Bretagne (Loire-Atlantique) en 1920, mort à Louisfert, près de Châteaubriant, en 1951.

Dans cette vie si tôt emportée, il y a place pour un métier : celui d’instituteur laïc, comme son père, dans plusieurs bourgs et villages de Loire-Inférieure. Il y a place pour l’amitié : celle d’autres écrivains et poètes avec qui il fonde, un peu comme un canular, l’Ecole de Rochefort, car il s’agit d’aider les jeunes poètes en recherche d’un éditeur. Il y a place pour un grand amour : celui d’Hélène qu’il épouse en 1946 et pour qui il écrit quelques-uns de ses plus beaux poèmes. Il y a place pour la poésie car, pour Cadou, c’est la vie, la vie tout entière, qui est poésie. Ce n’est certes pas un hasard si ses œuvres poétiques complètes ont été réunies sous ce titre : Poésie la vie entière.

Comment donner une idée juste de la poésie de Cadou ? On est presque obligé d’employer un terme qui risque de paraître réducteur : la poésie de Cadou est simple. Je dis bien simple et non pas simpliste car, s’il n’y a pas d’hermétisme dans son œuvre, il n’y a pas non plus, en règle générale, de naïveté. Et l’on sait que la simplicité ne s’obtient qu’au terme de beaucoup d’efforts.

Dans la poésie de Cadou, il y a donc l’amitié, l’amour, la vie à la campagne, les échos sombres de la guerre, mais aussi la recherche de Dieu. Il ne s’agit pas d’une poésie à proprement parler engagée, mais il ne s’agit pas non plus d’une poésie hors du temps. C’est une poésie de la vie, c’est une poésie vivante.

Pour découvrir René Guy Cadou :
- On peut se procurer le recueil de ses œuvres poétiques complètes : Poésie la vie entière, réédité chez Seghers en 2001.
- Il existe un très beau coffret édité par EPM, comprenant un DVD (avec un film de Jacques Bertin) et un CD (10 poèmes dits par Daniel Gélin et 17 poèmes chantés).
- Beaucoup de chanteurs et interprètes ont mis en musique des poèmes de Cadou, entre autres Môrice Bénin (Comme un fleuve) et Michèle Bernard (Quand vous me rendrez visite).

Mon nom est Rouge de Orhan Pamuk

par Luc Schweitzer ss.cc,
in "Horizons Blancs" n°186


Les romans historiques les plus intéressants sont ceux qui, sous couvert de raconter des événements du passé, nous disent quelque chose du présent. C’est assurément le cas de Mon nom est Rouge, roman de l’écrivain turc Orhan Pamuk, né à Istanbul en 1952.

Pamuk nous fait faire un voyage passionnant et haletant dans sa ville d’Istanbul en l’année 1591. Au palais du sultan, voici qu’on assassine un miniaturiste. Pourquoi ? Tout le récit, à la fois conte philosophique, roman d’aventures et intrigue policière aux multiples voix, nous interroge à propos de la représentation et du pouvoir des images. Thème moderne s’il en est !

Car en 1591, à Istanbul, s’opposent deux courants picturaux : d’un côté les tenants de la tradition pour qui il ne peut être question de violer les lois de l’Islam qui interdisent de représenter les visages avec tous leurs détails, de l’autre ceux qui veulent intégrer à leur art des manières de peindre empruntées à l’Occident.

A l’heure où il est question de l’entrée possible de la Turquie dans la Communauté européenne, il est passionnant de lire ce roman qui, avec subtilité, nous décrit un pays tiraillé entre Orient et Occident. Pamuk est certainement un des écrivains majeurs de notre temps.
A découvrir, aux Editions Folio.

Pages : « Début   ‹ Précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 |
Mentions légales - Contacter le webmaster - Accès privé