RECHERCHER
Accédez à la médiathèque de COMMUNAUTES


Pages : « Début   ‹ Précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | Suivante ›   Fin »

SOEUR CLAIRE TROPE

1920 - 2011

>> Chers Sœurs et Frères: "Viens Seigneur Jésus", c’est la prière de l’Eglise dans la Liturgie de l’Avent! Cet appel Sœur Claire Tropé l’a entendu le 19 décembre 2011. Dans la Résidence de la Grand’ Maison, sa vie paisible nous laissait espérer pouvoir jouir de sa présence, longtemps encore…

Lucienne, Henriette-Marie, née le 20 février 1920 à Chennevilliers dans la région parisienne était l’enfant chéri de ses parents, très chrétiens, et sœur très aimée de ses deux frères.
Lucienne prit contact avec la Congrégation des Sacrés-Cœurs alors qu’elle avait suivi sa formation à l’Ecole normale de Versailles.

Dès son arrivée au postulat en 1942, Lucienne reçut le nom de Sœur Claire qu’elle affectionna beaucoup. Elle accueillit bientôt à Picpus, Anne-Marie Caron, une bonne amie d’école de Versailles. Toutes les deux, s’y retrouvèrent quelques années plus tard et collaborèrent, surtout dans le domaine de l’éducation et de l’animation de nos communautés.

Avant même d’avoir prononcé son engagement définitif dans la Congrégation -ce qu’elle fit le 4 août 1948 à Paris- Sœur Claire fut envoyée fonder et diriger une école à la Verpillière dans l’Isère. Elle y resta une dizaine d’années avant de gagner Chartres où elle fut maîtresse de pensionnat. Le service de supérieure lui fut confié successivement à Laval, Chartres, Rennes, Boissy St Léger, St Servan et Dreux. Partout Sœur Claire eut le même grand désir de rendre ses sœurs heureuses et de les aider à vivre avec passion leur vocation de religieuses des Sacrés-Cœurs.

Sœur Claire avait bien des cordes à son arc: ses capacités et la curiosité intellectuelle ont fait d’elle, une grande lectrice. Tout l’intéressait… dernièrement encore, sur son bureau, on trouvait aussi bien des livres d’histoire que des romans ou des livres de théologie, même un peu pointus!

Parmi les apostolats de Sœur Claire, il y eut son appartenance au Mouvement Charismatique, et surtout celui qu’elle aima pardessus tout : la visite de prisonniers à Fleury-Mérogis et la correspondance avec eux. Au cours de l’été dernier, elle reçut à la Grand’Maison, un ancien détenu et sa compagne, remplis de reconnaissance. Combien cela représente de confidences reçues et portées dans la prière !

L’accompagnement des membres de l’Association Extérieure fut un autre service de Congrégation pour lequel Sœur Claire se passionna. Nous nous souvenons du Bulletin "Agape" qu’elle confectionnait avec amour, aidée par quelques associées fidèles.

Et puis les Cours de Bible… elle les préparait avec minutie, les donnait avec ardeur et se réjouissait d’entendre que ses "élèves" devenaient des mordus de l’Ancien et du Nouveau Testament. Feuilleter, goûter, enseigner les textes bibliques lui permettaient de belles rencontres et il fut bien difficile de décrocher, le grand âge venu!

Sœur Claire est arrivée à la Grand’Maison, il y a 15 ans pour y prendre sa retraite mais ce ne fut pas une retraite inactive. Il y avait le courrier, le sien et celui des sœurs qui avaient besoin d’une secrétaire. Les livres, les contacts: même s’il lui en coûtait de voir ses forces et ses capacités diminuer, sa vieillesse a été belle et féconde. Notre chère sœur recevait bien des témoignages d’affection de sa famille et de nombreux amis de longue date, restés fidèles.

Voici ces lignes, écrites par elle-même, à l’intention de ses Sœurs de Communauté:

« S’il m’arrive un accident, j’offre une affectueuse pensée à chacune de mes sœurs, leur demandant de me pardonner le souci que je leur cause, surtout la peine que j’ai pu leur faire dans le quotidien de la vie…. J’aurais aimé être, pour elles, un canal de Dieu, canal de sainteté et de bonheur… Hélas! puissè-je être, maintenant, différemment ce canal… que, par Marie, la tendresse de Dieu Père, Fils, Esprit, vous accompagne chaque jour…
Votre Sœur Claire,
Heureuse d’être religieuse des Sacrés-Cœurs.
Dieu est Amour!»


Claire, de tout cœur, nous te disons merci pour ta vie, pour ta vocation, ce que tu as été pour nous!
Et avec vous, frères et sœurs, nos cœurs sont dans l’action de grâces, mais notre "prière pour les défunts" s’actualise chaque jour dans l’Eucharistie.


Sœur Claire (Lucienne) Tropé ss.cc (1920-2011)

Circulaire de décès
Jeanne Cadiou, ss.cc.
et Marie-Hélène Granjon, ss.cc.






SOEUR ELISABETH LIND (1918-2010)

Dans la tendresse de Marie...

>> Le 10 mai dernier, toute la Congrégation fêtait la saint Damien de Veuster. A Poitiers, la fête a été endeuillée par le décès de Soeur Elisabeth Lind, décès que rien ne permettait de prévoir.

Après ses funérailles, les sœurs Marie-Hélène et Marie-Sylvie ont rédigé la circulaire de décès que voici:

"Sœur Elisabeth Lind, née en Lorraine, à Oeting, le 27 octobre 1918, faisait partie d’une grande famille de 10 frères et 3 sœurs dont Sr Rosalie qui a vécu sa vie religieuse aux États-Unis. Entrée dans la congrégation en 1932, Elisabeth s’engage définitivement en 1940 à Laval.

Oeting, son village natal, était aussi celui de nombreux frères et sœurs de la Congrégation… dont Monseigneur Metzinger et aussi ses amis, le Père Bour et tant d’autres.

Elisabeth! Oeting est toujours resté présent à ton cœur… Tu nous disais: "Je chante dans mon cœur les cantiques de mon enfance, ça me fait du bien!" Certains lui revenaient en allemand; d’ailleurs, elle glissait volontiers quelques mots d’allemand dans une conversation avec Sœur Jeanne Cadiou.

Elisabeth, tu nous as quittées si rapidement ce 10 mai alors que nous fêtions Damien; tu nous as faussé compagnie, toi qui recherchais tellement la compagnie!... Grandes sont notre peine et notre émotion… Et si nous parlions de ton émotion à toi… Quand tu es arrivée au ciel, tu as dû t’exclamer "Je n’ai jamais vu ça!" comme tu le disais si souvent!

Lors de la messe de tes funérailles, nous avons chanté "Comme un enfant", c’est bien ce que tu faisais en te promenant dans le jardin, les cheveux au vent… Tu avais plaisir à nous combler de fleurs cueillies sur ton passage.

En pensant à toi, Elisabeth, nous entendons encore la parole que tu répétais si souvent: "Qu’est-ce qu’on fait maintenant?" Tu as la réponse. Mais déjà, dans chaque communion, ta manière d’accueillir l’hostie consacrée m’a toujours frappée: tu semblais scruter, trouver, Celui que tu vois!

Dans ta longue vie, Sœur Elisabeth, tu as toujours mis ton talent de cuisinière au service de tes sœurs dans plusieurs maisons. Dans tes moments libres, tu aimais faire de petits ouvrages que tu offrais à chacun; ta manière de "faire plaisir".

Pour ton sourire, tes grands yeux bleus et tes beaux cheveux blancs, nous te disons Merci! De ton grand amour pour Marie, tu nous laisses, Elisabeth, ce magnifique témoignage: jusque dans la mort, tu tenais Marie dans ta main!

À votre prière, nous confions notre Sœur Elisabeth! Bien fraternellement!"



Sœur Elisabth (Alphonsine) Lind ss.cc (1918-2010)

Circulaire de décès.
Sr Marie-Hélène Granjon, ss.cc et Sr Marie-Sylvie Maurin, ss.cc







Pages : « Début   ‹ Précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | Suivante ›   Fin »
Mentions légales - Contacter le webmaster - Accès privé