RECHERCHER
Accédez à la médiathèque de LA CONGREGATION


Pages : « Début   ‹ Précédente | 1 | 2 |

Bon père : nouvelle phase pour la cause du Bon père

Le 3 Mai a commencé la phase romaine de la cause de béatification du Bon Père. Au cours d’une cérémonie toute simple à la Congrégation pour la Cause des Saints au Vatican, ont été ouvertes les boites contenant la documentation du procès diocésain qui avaient été préparées et scellées à Picpus le 19 mars dernier.

Cette documentation sera examinée avant de commencer l’étude sur l’héroïcité des vertus. Le P. Richard McNally ss.cc, Vicaire Général de la Congrégation, Sr. rosa Maria Ferreiro ss.cc, Supérieure Générale et quelques frères et sœurs des Maisons Générales accompagnaient le P. Bruno Benati ss.cc, Postulateur général.

Bon père : clotûre des travaux de la commission d'enquête

Le Chapitre général de 1994 avait décidé la reprise du Procès de Canonisation du P.Coudrin Fondateur de la Congrégation. La Congrégation romaine pour les Causes des Saints avait alors demandé un supplément d’enquête au niveau diocésain pour recueillir éventuellement de nouveaux éléments pouvant aider à la poursuite de la Cause. Le 1er octobre 1999, le P. Bernard Couronne est nommé Vice-postulateur de la Cause avec la mission de diligenter ce "supplément d’enquête".

A sa demande, le Cardinal Lustiger, Archevêque de Paris, constitue une Commission historique chargée de faire l’inventaire de la documentation sur le sujet et de donner un avis autorisé sur sa qualité. C’est Mgr André Vingt-Trois, son successeur, qui va, en avril 2006, constituer la Commission canonique d’enquête et ouvrir la phase finale de l’étape diocésaine. Il nomme comme Président de cette Commission Mgr Claude Frikart (Eudiste et Ancien Evêque Auxilliaire). Il auditionne le Père Charles Chauvin qui présente le rapport de la Commission historique et les dépositions sur la renommée de sainteté du Serviteur de Dieu de sept témoins.

Plusieurs longues semaines sont, alors, nécessaires pour rédiger et présenter conformément aux règles romaines les Actes des diverses sessions de cette Commission Canonique. Jusque là les travaux de la Commission Historique et de la Commission canonique d’enquête s’étaient déroulés à huis clos soit à l’Archevêché soit à Picpus.
Il fut décidé, quoique ce ne soit pas une obligation, que la dernière séance de la Commission canonique serait publique et que nous ferions une petite fête de famille à cette occasion. Il convenait de remercier ceux qui s’étaient dépensés dans l’ombre et en même temps, de nous redire combien la figure de notre Fondateur continue à marquer notre vie et la mission de la Congrégation.

Au matin du lundi 19 mars 2007, le grand salon de Picpus voit l’affluence des grands jours. Cette fête de la Famille ss.cc est aussi un évènement pour l’Eglise de Paris. L’Archevêque est représenté conjointement par Mgr Jean Mariot, son délégué spécial et par Mgr Claude Frikart, entourés d'un certain nombre de membres de la Curie diocésaine (Chancelier, Promoteur des Causes, Vicaire épiscopal pour la vie Religieuse,...). Nous avions avec nous Javier Alvarez Ossorio ss.cc, Supérieur Général, dont c’était la première visite es-qualité en France. Il était accompagné du P. Emilio Vegas ss.cc, Postulateur Général, du Père Bruno Benati ss.cc et de Soeur Alicia Mamani ss.cc, conseillère générale représentant la Supérieure générale.
Toutes les comunautés SS.CC de France étaient représentées. Le Père Edouard Brion ss.cc de Charleroi et le Père Bruno Zukovsky ss.cc de Pologne représentait leurs confrères de Belgique, d’Allemagne et de Pologne. Une cinquantaine de Frères, de Sœurs, de Laïcs ss.cc ainsi que quelques membres du clergé parisien avait répondu à l’invitation.
A 10 heures, Mgr Jean Mariot ouvre la séance de clôture de la Commission canonique d’enquête par une prière à l’Esprit Saint. Sur une table sont déposées les quatre boîtes contenant les documents recueillis par la commission historique. Elles vont être au cœur de la procédure qui va suivre. Il s’agit, en effet, d’y déposer les Actes du procès dûment authentifiés par de multiples signatures et tampons et de les confier à une personne sûre et assermentée pour les convoyer à Rome au Siège de la Congrégation pour les Causes des Saints. C’est ainsi que la Commission canonique va les remettre au Père Emilio Vega ss.cc après qu’il ait prêté serment devant elle.
L'instant le plus critique, au moment de la fermeture des « boîtes », fut l'apposition des scellés de cire. La séance avait duré 1h30 ! Mais les explications sur la procédure données par le P. Choné, les chants et quelques morceaux de piano ont agréablement accompagné cette séance de clôture. Ensuite, Mgr Frikart préside, à la Chapelle, où nous ont rejoint paroissiens et amis, une célébration d’action de grâces au cours de laquelle notre Supérieur général prend la parole avec l’aisance et la profondeur que nous lui connaissons. La partie liturgique s’achève par un court pèlerinage au Tombeau des Fondateurs pour un vibrant Maginficat.

Après avoir été soigneusement empaquetées et étiquetées, le Vice-postulateur a déposées les boites au pied de la statue de Notre-Dame de Paix, lui confiant ainsi la suite du procès qui va se poursuivre à Rome.
A la fin de la messe communautaire, le 20 mars, après avoir nommé symboliquement Notre-Dame de Paix "Postulatrice spéciale de la Cause de canonisation du Serviteur de Dieu Pierre-Marie-Joseph Coudrin", elles ont été remises au Père Emilio et à son compagnon et successeur dans la charge de Postulateur général, le Père Bruno Benati ss.cc. Le 21 mars, à la descente du train, les convoyeurs ont déposées les documents au Vatican.

Pou voir les photos et des vidéos sur cet événement, rendez-vous sur le site web de la Paroisse de l'Immaculée Conception: www.immaculee-conception.net

Pages : « Début   ‹ Précédente | 1 | 2 |
Mentions légales - Contacter le webmaster - Accès privé