RECHERCHER
Accédez à la médiathèque de CENTRE PICPUS


Pages : | 1 |

Clôture de la Session Picpus 2009

et profession perpétuelle du Fr. André

La Session "Picpus 2009" s'est terminée ce dimanche 26 juillet. Cette session de spiritualité picpucienne était la troisième du genre. Organisée par le Centre-Picpus, elle rassemblait une quarantaine de frères et sœurs de la Congrégation des Sacrés-Cœurs de Jésus et de Marie à Picpus (Paris).

Les deux Supérieurs Généraux de la Congrégation, Mère Rosa-M. Ferreiro et Père Javier Alvarez, étaient là lors des derniers jours de la session pour donner des conférences sur la Mission et l'Adoration. Le jour de la clôture de la Session, le Père Javier a reçu la profession religieuse perpétuelle du Fr. André Kibeti de Kinshasa, en la Chapelle Notre Dame de Paix de Picpus.

Pendant toute la Session, Fernando Cordero ss.cc (Andalousie) et Sr. Jeanne Caidou ss.cc (France) ont réalisé le journal diffusé partout dans le monde, dans nos communautés. ssccpicpus.fr diffuse ici les bulletins publiés.


JOURNAL DE LA SESSION PICPUS 2009

Ouverture de la Session et Journées d'Intégration
du 4 au 6 juillet 2009

Le samedi 4 juillet au soir, Jeanne Cadiou, ss.cc., Supérieure du Secteur France/Québec et André Lerenard, ss.cc., Supérieur de la Province de France, ont souhaité la bienvenue à tous les participants. Jeanne a souligné l’importance que nous nous sentions chez nous pour vivre une rencontre de famille, dans une maison de famille et en esprit de famille. André nous a rappelé qu’à Picpus, nous sommes au cœur de notre histoire commune. Puis Bernard Couronne, ss.cc., Directeur du Centre Picpus, nous a souhaité la bienvenue au nom de l’équipe.

Avec quelques chiffres, Bernard a esquissé un tableau du groupe des participants: Venus des 5 continents, les frères et les sœurs représentent 20 pays. Les participants ont entre 28 et 78 ans, avec moyenne d’âge de 49,5 ans. Ensuite le Père Bernard a invité les participants à vivre un temps fort de convivialité, de spiritualité, à se sentir pèlerins avec le Peuple de Dieu.

Puis les frères et les sœurs se sont retrouvés autour du puits de Picpus pour y célébrer la prière d’ouverture de la Session, en accueillant la présence de Jésus Ressuscité. En toile de fond, s’inscrivait le désir d’imprégner toute notre vie et d’annoncer l’Évangile à la manière de Pierre Coudrin et Henriette Aymer de la Chevalerie.

Enfin, les participants ont rejoint en procession Notre-Dame de Paix où chacun a déposé un lumignon.

Plusieurs communautés de la Congrégation, notamment nos Sœurs de Belgique qui ont envoyé un message, et des moniales amies, nous accompagnent de leurs prières.
À la lumière de la canonisation du Père Damien, chaque jour une phrase du futur saint illustrera le chemin des participants.

PICPUS 2009Le dimanche 5 juillet a été la journée d’intégration animée par Richard McNally, ss.cc. et Marie-Lucie Geniteau, ss.cc. Après avoir exprimé ce qu’ils attendaient de la Session, les participants firent plus ample connaissance grâce à quelques exercices de dynamique.

Dans la soirée, un temps fut consacré à la présentation, par Marie-Gabrielle Renou, ss.cc., et Bernard Couronne, ss.cc., Supérieurs, de la composition, de la mission et des projets des Communautés de Frères et de Sœurs de Picpus.

Serge Gougbemon, ss.cc. et Audrey Steeves, Présidente du Réseau Picpus, présentèrent les activités du Réseau, une Association qui offre un certain nombre de projets pour des jeunes: chorale, théâtre, formation spirituelle, etc.

Le matin avait eu lieu la célébration eucharistique dominicale à la grande chapelle de Picpus et, le soir, une prière nous a rassemblés près de la tombe de nos Fondateurs. Là, cinq bougies représentant les cinq continents étaient allumées pour demander à Dieu que le zèle du Bon Père et de la Bonne Mère enflamme les participants.

PICPUS 2009Le lundi 6 juillet, journée dédiée à nos racines bénédictines, a été marqué par la célébration par avance de la fête de saint Benoît.

Pour la prière du matin avait été disposée dans la chapelle une icône écrite par Philippe Peltier, ss.cc. (Polynésie française) et où apparaissent les quatre protecteurs de la Congrégation, ainsi que St Benoît, Ste Marguerite-Marie, Ste Thérèse de l’Enfant-Jésus, St Louis-Marie Grignion de Montfort, St Jean et St Jean François Régis.

Le Père Joël Letellier, osb, de Ligugé, était le conférencier de ce jour. Il a développé la relation de notre spiritualité avec la Règle de Saint Benoît et a parlé de différents aspects de la vie religieuse selon saint Benoît, comme l’obéissance, les relations fraternelles, la Communauté, le Sacré-Cœur, la réparation, etc. Travail de groupes, questions au conférencier et temps d’intériorisation ont émaillé la journée qui s’est terminée par la célébration eucharistique présidée par le Père Joël.

Le contexte historique de la fondation
Mardi 7 juillet 2009

PICPUS 2009Bernard Couronne ss.cc, après fait le lien avec la conférence de la veille du Père Letellier, osb, a offert un exposé sur le contexte historique de la naissance de la Congrégation. Ensuite, les participants ont visité de quelques lieux historiques, en partant du puits de l’entrée du 35 et en se rendant jusqu’au fond du jardin et au cimetière de Picpus.

Dans l’après-midi, Bernard retrace une brève histoire de la vie religieuse, et montre aux participants l’icône de Philippe Peltier, ss.cc, les Saints Protecteurs à Pipcus! Enfin, ce fut au tour d’André Mark, ss.cc., membre du Centre Picpus, de nous présenter les sources et les documents de notre histoire des Sacrés-Coeurs.

L'Ecole Française de Spiritualité
Mercredi 8 juillet 2009

PICPUS 2009La pluie sur Paris et les essais en vue du 14 juillet, n’ont affecté en rien le désir des participants d’approfondir leurs connaissances sur l’École Française de Spiritualité, grâce à Sœur Hélène Grudé, de la Congrégation des Saints Cœurs de Jésus et de Marie (de Paramé).

C’est avec une grande passion que Sr. Hélène a développé la pensée de Bérulle et de saint Jean Eudes, leur pédagogie spirituelle, la beauté de l’École Française et la valeur libératrice de ce chemin. Sœur Hélène qui, en plus de ses conférences, a fourni un certain nombre de textes de l’école bérullienne pour la réflexion et le partage en groupes.

Lors de la remontée de groupe, le groupe anglophone a eu la très bonne idée de rendre compte de son partage à travers un chant composé et interprété par Dedi Prasetia, ss.cc. (Indonésie). Tout au long de ces jours, deux Sœurs de la Communauté de la Congrégation des Sœurs de l’Enfant-Jésus (du Puy) qui vivent sur le site de Picpus étaient présentes.

Fête de Notre Dame de Paix
Jeudi 9 juillet 2009

PICPUS 2009Le jeudi 9 juillet, nous avons célébré solennellement la fête de Notre-Dame de Paix. La liturgie du jour était, bien sûr, bâtie autour de cette Vierge pèlerine qui accompagne nos missionnaires et nous accompagne. Les Sœurs de France avaient eu la délicatesse de nous offrir au début du jour quelques souvenirs de Notre-Dame de Paix: médailles, images et revues. Sr. Marie-Lucie Géniteau ss.cc, du Centre Picpus, nous donna un récit détaillé de l’intéressante histoire de la statue (la Vierge des Joyeuse, la Madone des Capucins et finalement, Notre Dame de Paix). Puis, Bernard poursuivit avec l’histoire de Picpus, notamment dans le coin du jardin où se trouve la petite Chapelle. Ce même jour, Sandro Mancilla, ss.cc (Chili) fêtait son anniversaire… on le lui souhaita bon en plusieurs langues.

Dans la soirée, l’Eucharistie fut présidée par Monseigneur Henri Brincard, évêque du Puy, qui notait qu’entrer dans la Chapelle de Picpus provoque une grande paix. Dans son homélie, il souligna que la statue de Notre Dame de Paix évoque l’enfant qui se présente à nous comme Celui qui conduit au Père; il ajouta que "la Paix est la plénitude de l’Amour". La célébration se termina par l’imposition de la statue et les nombreux pèlerins de ce jour furent invités à un apéritif servi sous la "marquise". Une anecdote : Monseigneur Brincard portait ce jour-là la crosse de Monseigneur Raphaël Bonamie, deuxième Supérieur Général de la Congrégation.

Plus tard dans la soirée, nous avons reçu la nouvelle du décès de la maman de Maria Elena Rojas, ss.cc (Equateur) qui participe à la session. Nous avons assuré notre sœur de nos prières.

Sur les pas des fondateurs à Poitiers
Du 10 au 13 juillet 2009

PICPUS 2009Le vendredi 10 juillet, départ matinal de Picpus vers St Georges de Noisné par le bus. A notre arrivée au village natal de la Bonne Mère, le Curé nous attendait mais aussi des membres de la famille Aymer de la Chevalerie et quelques paroissiens. Tout était déjà prêt pour le repas et nous avons exprimé notre chaleureux remerciement à tous ceux qui s’étaient engagés généreusement dans l’accueil. Puis ce fut la célébration eucharistique dans l’église paroissiale où Henriette Aymer de la Chevalerie a été baptisée. Elle commença par un rite baptismal autour des fonts baptismaux et se continua comme à l’ordinaire. Oswaldo Aparicio, ss.cc du Centre Picpus, dans son homélie parla de notre désir que "notre vie se consume peu à peu comme un cierge dans la mission de contempler, vivre et annoncer l’amour de Dieu. Se consumer comme un cierge, c’est vivre en attitude de réparation". A la fin de la célébration, nous sommes partis pour la Chevalerie, maison natale d’Henriette que nous avons pu visiter en partie, grâce à l’amabilité de l’actuelle propriétaire. Le soir, arrivée à la Maison diocésaine de Poitiers pour le souper et le repos de la nuit.

Le samedi 11 juillet se passa à suivre les traces du Bon Père. Le matin, nous avons visité son village natal de Coussay-les-Bois. Puis, nous avons vu ce qui reste de l’église Saint Martin où il fut baptisé et célébré l’Eucharistie avec les fidèles de l’église Notre Dame, là où le bon Père alors qu’il célébrait le Messe se prononça contre la Constitution civile, ce qui l’obligea à fuir son village le jour même à l’heure des Vêpres. C’est ici que commença son aventure… L’Eucharistie fut présidée par le Père Jean-Pierre Jammet, Curé de la Roche Posay et grand connaisseur du Bon Père. Dans son homélie, il nous mit en garde contre le fait que le monde veut nous enfermer dans le grenier, dans la sacristie. Nous devons sortir de nos peurs, de nos enfermements, de nos greniers, la tête haute mais humbles pour annoncer la Bonne Nouvelle à l’humanité". A l’issue de la célébration, tous étaient invités à un apéritif. Puis, en route, direction Leigné-les-Bois pour le déjeuner au cours duquel nous avons félicité notre frère Michel Tara ss.cc (Polynésie Française) dont c’était l’anniversaire. Dans l’après-midi nous sommes montés à pied et en silence du village d’Usseau à la Motte où nous avons eu un temps d’adoration près du grenier. Par petits groupes, nous avons pu monter au grenier, lieu où le Bon Père reçut la vision de fonder la Congrégation, où il "vit ce que nous sommes aujourd’hui." Ce fut le moment le plus intense de la journée. Après le souper, près de la Motte, nous sommes rentrés sur Poitiers.

Le dimanche 12 juillet, nous avons continué à suivre le Bon Père dans la ville de Poitiers. A cause de la pluie, nous avons dû nous contenter d’une visite panoramique pour connaître la géographie de cette ville historique. Visite de Montbernage où une Fille de la Sagesse, religieuse d’une Congrégation fondée par Saint-Louis Grignon de Montfort nous a parlé du contexte où vécut le Bon Père dans ce faubourg de Poitiers y exerçant un ministère clandestin au sortir du grenier de la Motte d’Usseau. C’est ici qu’on commença à l’appeler "Marche à terre". L’Eucharistie fut célébrée dans la Chapelle de Montbernage et présidée par Richard Mc Nallly, ss.cc, vicaire général. Richard parla du travail sacerdotal du Bon Père à Montbernage en temps de persécution et nous rappela comment les Fondateurs répondirent totalement aux appels de Dieu. Comme dans l’Evangile du jour, où l’on voyait les disciples envoyés par Jésus deux par deux… "Le Bon Père et la Bonne Mère ont marché ensemble dans la mission. Le Seigneur nous envoie nous aussi non pas seuls mais comme membres d’une communauté internationale, et du corps du Christ qui est l’Eglise".

A cause de la pluie, le programme de l’après-midi qui était de continuer la visite de Poitiers, fut modifié. Mais l’intérêt demeurait puisqu’il était question de faire la visite de la Grand’Maison, où les Sœurs de la communauté nous firent un accueil chaleureux. Par groupes linguistiques, nous avons découvert les principaux lieux de cette maison, berceau de la Congrégation. Puis ce fut le temps d’une prière d’adoration durant lequel nous avons renouvelé nos vœux dans ce lieu même où le Bon Père et la Bonne Mère firent leurs premiers engagements, donnant ainsi naissance à notre famille religieuse. La journée se clôtura par une soirée ensoleillée et un excellent repas offert par les Sœurs de la Grand’Maison.

PICPUS 2009Le lundi 13 juillet, après la prière du matin à la Maison diocésaine de Poitiers, avec la permission de la météo instable, nous avons pu, sous la houlette de Bernard, continuer à découvrir les lieux qui nous parlent de l’Association du Sacré-Cœur et des Fondateurs. C’est à la Chapelle de la Grand’Maison que fut célébrée l’Eucharistie présidée cette fois par le Père Jean-Paul Russeill, vicaire épiscopal de Poitiers. Bon connaisseur de Saint André Hubert Fournet et du Bon Père, le Père Russeil souligna comment la foi nous appelle à être des témoins à la manière de Saint Hilaire, Saint Martin, St André Hubert ou du Bon Père. Aussitôt après le déjeuner, embarquement pour Picpus après que Bernard prit le temps, au nom du groupe, de remercier les Sœurs de La Grand Maison pour leur attention et leur remarquable accueil.

La dévotion aux Sacrés-Cœurs
Du 14 au 16 juillet 2009

Le mardi 14 juillet, reprise du pèlerinage de la Session "Picpus 2009" à l’aide d’une prière animée essentiellement par des moyens informatiques. L’horaire de la matinée avait été ajusté de façon à ce que les conférences ne soient pas interrompues par l’inévitable déploiement d’avions survolant Paris en ce jour de fête nationale de France.

Dans ces jours, nous allons d’abord approfondir la dévotion aux Sacrés Cœurs (en regardant vers Dieu). Puis nous nous arrêterons aux éléments essentiels de notre spiritualité: la réparation, le zèle, le soin de notre vie religieuse (réponse à l’Amour de Dieu). Il revint à Richard McNally, ss.cc., Conseiller général, d’ouvrir ce temps par un intéressant exposé sur la spiritualité des Sacrés Cœurs, centré sur la dévotion au Sacré-Cœur hier et aujourd’hui, source de dynamisme missionnaire.

Dans la soirée, quelques-uns s’en furent admirer les feux d’artifice à la Tour Eiffel tandis que d’autres préparaient la présentation de leur continent qui se fera dans les prochains jours.

Le mercredi 15 juillet, la matinée fut consacrée à l’iconographie des Sacrés Cœurs. Osvaldo Aparicio, ss.cc., du Centre Picpus, examina jusque dans les détails cette iconographie à l’aide de quantités d’images et d’explications. À un moment de son intervention (‘à cause de la flamme de ses paroles’ murmurèrent certains), l’alarme d’incendie de la maison de Picpus se déclencha…
Puis, ce fut au tour de Fernando Cordero, ss.cc., du Centre Picpus, d’aborder le thème de l’emblème des Sacrés Cœurs en lien avec la Pastorale.

Dans l’après-midi, sous le commandement de Jeanne Cadiou, ss.cc., du Centre Picpus, nous avons entrepris un voyage en mer avec Dieu et avec nos dix premières ambassadrices ss.cc. du Pacifique, spécialement avec Sœur Judith Brassier qui eut, par la suite, de bons et fréquents contacts avec le P. Damien.

Enfin, Friedhelm Geller, ss.cc., du Centre Picpus, nous présenta deux missionnaires ss.cc. très proches de Damien: Wendellin Möllers et Cornelius Matthias Limburg.

À la fin de son exposé, Jeanne avait demandé aux Sœurs d’Asie d’interpréter le chant composé par les sœurs de la Province du Pacifique à Hawaii en mai dernier, pour commémorer l’arrivée des premières sœurs venues de France à Honolulu il y a juste 150 ans. Friedhelm ne fut pas en reste: à la fin de son exposé, il entonna une chanson que l’on utilisait pour les enterrements à Molokaï du temps de Damien. À l’heure du souper, Eduardo Pérez-Cotapos, Conseiller général, et Mercedes Bayo, Provinciale d’Espagne, s’intégraient à notre groupe tandis que nous faisions nos adieux à Miguel Ángel Martínez Gómez, ss.cc., qui, pour raison de santé, devait s’en retourner en Espagne. Nous lui souhaitons un prompt rétablissement. Ce 15 juillet fut aussi l’occasion d’un souvenir particulier pour nos frères de Mexico qui célébraient le premier centenaire de leur présence dans ce pays.

Le jeudi 16 juillet, fête de Notre Dame du Mont Carmel, la matinée fut consacrée à l’adoration, au désert et au recueillement. Elle commença par une conférence de Richard Mc Nally, ss.cc. sur le thème de l’adoration et du Sacré Cœur de Jésus, ce qui nous a motivés pour le reste de la matinée dédié à prier.

PICPUS 2009L’après midi, aussitôt après le repas, nous sommes partis et métro en pèlerinage au Collège des Irlandais, où notre fondateur reçut l’ordination sacerdotale. Cette année nous n’avons pas pu visiter la bibliothèque étant donné qu’elle est en cours de restauration. L’aumônier du Collège, Père David Bracken et Bernard nous ont guidés dans ce lieu.

L’Eucharistie, célébrée sur place dans la chapelle du Collège, était présidée par Richard Mc Nally, ss.cc.. Durant la célébration les prêtres ont renouvelé leurs promesses, geste particulièrement significatif en cette année sacerdotale. Dans son homélie, Richard souligna que le don du sacerdoce est un don pour l’Eglise et invita les prêtres à servir "in persona Christi".

L’Eucharistie terminée, un verre d’amitié échangé, le groupe, guidé par Friedhelm Geller, ss.cc. s’est rendu à la paroisse Saint Roch, où le Bon Père exerça son ministère et acquit la réputation de prédicateur remarquable. Lors de l’un de ses sermons dans cette église, le pape Pie VII lui-même, venu en France pour le couronnement de Napoléon, fut présent. C’est aussi dans ce quartier que les sœurs installèrent leur première communauté, avant de venir à Picpus.

PICPUS 2009La soirée fut consacrée à la présentation des frères et sœurs d’Asie et de Polynésie française. A travers des montages audio visuels et des explications détaillées nous avons fait connaissance avec les réalités d’Indonésie, des Philippines, de l’Inde, du Japon, et de la Polynésie française. Il est évident qu’il y a là une grande mission, mais aussi des défis qui sont de belles opportunités, et des communautés jeunes attractives pour des candidats et candidates avides de vivre le charisme de notre Congrégation. La soirée s’est terminée par quelques chants et un cadeau offert par nos frères, Michel et Paul: un collier de coquillages typique de leur magnifique terre de Polynésie.

L'adoration et la réparation
Vendredi 17 juillet

PICPUS 2009Le vendredi 17 juillet commence par la prière comme à l’ordinaire. En début d’assemblée, Bernard remercie les frères et sœurs d’Asie pour la soirée d’hier, et souligne qu’en eux se trouve l’avenir de notre charisme ss.cc.

Nous entrons dans une nouvelle étape de la Session dont l’objectif est de voir comment répondre à l’Amour de Dieu, manifesté en Jésus. Notre réponse en vie religieuse doit être marquée par le zèle et l’esprit de réparation, thèmes qui feront, ces jours ci, objet des interventions de Julio Garcia ss.cc. (Andalousie) et Mercedes Bayo, ss.cc. (Espagne). Ce matin, Julio fait une relecture des différents aspects contenus dans l’article n°4 de nos Constitutions, et parle de la réparation. Au cours de l’après-midi, Mercedes souligne comment l’Eucharistie et l’Adoration sont des espaces pour vivre la réparation au quotidien.

PICPUS 2009En fin de journée, au cours de l’Eucharistie présidée par le Père Hervé Géniteau, curé de la paroisse de l’Immaculée Conception (Paris 12e) dont fait partie la communauté de Picpus, nous évoquons les seize Carmélites de Compiègne, mortes sur l’échafaud le 17 juillet 1794. Dans son homélie, le Père Géniteau signale que les Carmélites martyres nous rappellent le chemin de fidélité à la Parole de Dieu, et qu’elles intercèdent pour nous. "Au milieu des tribulations, elles demeurèrent fidèles au Christ, qui est la Vie". La célébration se termine par une procession silencieuse jusqu’au cimetière où sont déposés seize cierges sur la fosse où reposent les Carmélites et, en finale, nous chantons le Salve Regina.

Après le souper, c’est le moment de dire adieu à Richard McNally, ss.cc., qui repend son service à Rome et à Monica Fuster, ss.cc. (Espagne) qui nous a aidés durant la semaine par la traduction en cabine.

Théologie de la Vie Religieuse
Samedi 18 juillet

PICPUS 2009Le samedi 18 juillet restera marqué par les options concrètes par lesquelles nous répondons au Seigneur, et par l’article 15 des Constitutions des frères. Eduardo Pérez-Cótapos, ss.cc., Conseiller général, a présenté quelques points bien suggestifs pour comprendre et vivre notre vie religieuse, laissant entrevoir de nouveaux chemins qui s’ouvrent aujourd'hui: considérations générales à propos de la vie religieuse, réflexion sur les racines de la vie consacrée, réflexion et considérations concrètes sur les trois vœux, et finalement une réflexion en relation avec le service de la vie consacrée. Au moment où Eduardo expliquait que « les vœux ont une dimension contre-culturelle », l’alarme incendie de Picpus s’est déclenchée. Est-ce son message sonnant juste et enflammé qui déclencha le dispositif ?

Le travail en groupes et la mise en commun en assemblée ont porté sur l’expérience personnelle de a Congrégation. Ce fut bien intéressant et riche de partager ce que la consécration religieuse, à travers les vœux, nous a déjà apporté pour notre croissance personnelle.

PICPUS 2009La soirée fut consacrée à la présentation des présences ss.cc. en Amérique Latine. Les Sœurs expliquèrent la réalité de la Conférence d’Amérique Latine constitué des Provinces du Chili, du Pérou-Mexique-Brésil, de l’Équateur, de la Colombie et du Paraguay-Bolivie. Sandro Mancilla, ss.cc., nous présenta le Chili et l’Argentine à l’aide d’un montage qui se termina par un hommage au Père Estebán Gumucio, ss.cc. Osvaldo Gonçalves, ss.cc., fut très heureux de parler du Brésil, sa Province, et notamment de l’œuvre d’insertion où il travaille. La soirée se termina par des chants latino-américains et par la distribution d’un sachet rempli de cadeaux généreusement offerts par nos Frères et Sœurs d’Amérique Latine.

Le Zèle, la vie communautaire et l'esprit de famille
Dimanche 19 juillet

PICPUS 2009Le dimanche 19 juillet, après la prière à la chapelle, nous nous retrouvons dans la salle et Bernard commence par remercier Frères et Sœurs d’Amérique Latine pour leur présentation de la veille au soir qui nous a permis de découvrir la riche présence ss.cc. dans ce continent. Puis Julio Garcia, ss.cc., a développé le thème du zèle qui doit animer notre vie et qui est un élément-clé de notre charisme. Dans l’après-midi, Jeanne Cadiou, ss.cc., nous a offert nouveauté par rapport aux Sessions précédentes deux exposés sur le thème de la communion fraternelle dans la vie communautaire et l’esprit de famille, comme une application concrète de la réparation, des vœux et du zèle.

Au cours de l’Eucharistie dominicale qu’il présidait, Eduardo Pérez-Cótapos a exprimé un souhait: "que nous soyons capables de faire de notre vie une offrande pour la vie des autres, nous offrant comme victimes pour la paix dans le monde et dans la Congrégation". Au cœur de la prière universelle, nous avons eu une intention spéciale pour le nouveau Gouvernement provincial des Frères du Brésil.

PICPUS 2009La journée s’est terminée par la présentation des communautés et mission ss.cc. de Belgique méridionale, Flandres, Pologne, Norvège, Irlande-Angleterre, France, Espagne, Andalousie, USA Ouest et Afrique. Marie-Josèphe Verrier, Coordinatrice de la Fraternité séculière ss.cc. de France, a parlé des Laïcs ss.cc. de France. La soirée s’est terminée autour d’un petit verre de vin doux, la remise de cadeaux africains, tout en dansant sur la musique d’une chanson dédiée à Damien composée par un artiste congolais. À ce moment, nous avons fait nos adieux à Eduardo qui repartait pour Rome le lendemain matin.

Journée d'Adoration et pèlerinage à Notre Dame des Otages
Lundi 20 juillet

PICPUS 2009Le lundi 20 juillet, la prière du matin fut marquée par la demande de paix pour la Colombie dont c’était la fête nationale. La matinée consacrée à la prière d’adoration fut introduite par une conférence de Mercedes Bayo, ss.cc, sur l’adoration eucharistique: "Adhérer au Christ serviteur pour approfondir notre consécration et notre communion fraternelle".

En fin de matinée, Bernard nous traça un cadre historique et géographique des épisodes sanglants de la Commune de Paris au cours de laquelle quatre Frères de la Congrégation des Sacrés-Cœurs de la Maison générale de Picpus perdirent la vie: Ladislas Radigue, Polycarpe Tuffier, Marcelin Rouchouze et Frézal Tardieu.

Dans l’après-midi, nous avons parcouru à pied le trajet suivi par nos Frères depuis la prison de la Roquette où ils étaient enfermés jusqu’au lieu où ils furent fusillés, à la rue Haxo. Dans l’église Notre-Dame des Otages, construite plus tard, Fernando Cordera présida l’Eucharistie et demanda à Notre-Dame des Otages qu’elle "nous libère toujours de chercher des chemins autres que celui du don de soi passionné". Mercedes et Julio partant demain pour l’Espagne, nous leur faisons nos adieux à l’heure du souper.

Sur les pas de Damien de Molokaï
Mardi 21 et mercredi 22 juillet

PICPUS 2009Le mardi 21 juillet, fête nationale de Belgique, nous nous mettons en route pour vivre la dernière étape de notre pèlerinage et nous préparer à l’envoi. Cette étape est vécue sous le signe de la mission, sur les traces de Damien et Eustaquio. A 6 h 30 du matin, départ pour Charleroi où nous attendent nos Frères et Sœurs. Après une rapide visite à l’église Saint Antoine, desservie par la Congrégation et aux maisons des Frères et Sœurs, nous déjeunons dans un restaurant asiatique. Puis, en route vers la maison natale du Père Damien à Ninde. Visite de la maison et célébration eucharistique dans l’église paroissiale de Trémelo, où notre Frère Bienheureux fut baptisé. Dans son homélie, Roche Thiruchiluvai, ss.cc. nous invita à "être fidèles à notre premier appel, celui de notre Baptême, à faire la volonté du Père et non la nôtre, et comme Damien à apprendre à dire "oui" au Seigneur, jour après jour". José Vivys, ss.cc, coordinatrice du secteur de Belgique nous a accompagnés tout au long de ce 21 juillet. La journée s’est terminée par le souper à l’abbaye de Kortenberg qui a été notre résidence pendant les trois jours de pèlerinage.
PICPUS 2009Le mercredi 22 juillet se passa à Louvain avec Damien. Frits Gorrissen, Supérieur provincial des Flandres et José Viviys commencèrent par nous souhaiter la bienvenue à notre arrivée au Centre Damien. Edouard Brion, ss.cc., grâce à sa grande connaissance du thème nous exposa en grandes étapes un vaste panorama de notre histoire missionnaire sous l’aspect des activités mais aussi des visions qui l’ont soutenue.

Ensuite, par groupes linguistiques nous avons visité le Centre, guidés par l’un ou l’autre de ses membres actifs. La matinée se termina par un formidable repas offert par nos Frères et Sœurs de Belgique. Puis ce fut un temps pour visiter la ville, se reposer ou prier… Et à 15 h, Rogier van Rossum, ss.cc. donna une conférence sur le thème de la mission. L’Eucharistie nous rassemblait dans la crypte où Frits Gorrissen présidait et développait le thème que Congrégation et Eglise de Belgique ont choisi pour l’animation en cette année de la canonisation: "Damien inspire". Damien inspire comme personne; il inspire la solidarité face à l’individualisme; il inspire comme prêtre missionnaire et pasteur; il inspire comme religieux; il inspire notre Congrégation. Notre séjour à Louvain se termina avec le souper au cours duquel nous avons exprimé notre gratitude à nos Frères et Sœurs qui nous avaient si aimablement reçus. Puis retour à Kortenberg pour le repos de la nuit.

Sur les pas du Bienheureux Eustaquio
Jeudi 23 juillet

PICPUS 2009Le jeudi 23 juillet nous avons marché sur les pas du Père Eustaquio. Accueil dans le couvent des Sœurs du Précieux Sang à Aarle-Rixtel, où Cor Rademaker, ss.cc a donné une conférence qui avait pour titre: Le Père Eustaquio, sa vie et son actualité pour nous membres de la Congrégation". Juste avant Jan Wouters, ss.cc. Supérieur provincial nous avait souhaité la bienvenue, au nom de nombreux frères et sœurs de Hollande venus nous accompagner pour la journée. Un délicieux repas de midi nous fut servi pour 92 frères, sœurs et membres de la famille van Lieshout dans un agro-restaurant.
Puis nous nous sommes dirigés vers la ferme natale du Père Eustaquio avant de nous rendre à l’église paroissiale de Beek en Donk pour l’Eucharistie. Bernard Couronne qui présidait l’Eucharistie nous rappela comment la graine a donné son fruit en Hollande, mais surtout dans le cœur d’Eustaquio et il nous invita à sortir de nous-mêmes pour aller à la rencontre de l’autre. Le tout fut clôturé par un goûter servi dans le jardin du presbytère. L’accueil des frères et des sœurs de Hollande a été exceptionnel dans tous les sens du mot, ainsi chaque Province a reçu une statue et des posters du Bienheureux Eustaquio. Il était l’heure de rejoindre Picpus où nous sommes arrivés vers 23 H 15.

De retour à Picpus: la compassion
Vendredi 24 juillet

PICPUS 2009
Le vendredi 24 juillet nous avons eu le bonheur d’une matinée libre: promenades pour les uns, heures de solitude et de calme pour d’autres… C’était la fête de Maria Cristina Lafont, ss.cc. et nous n’avons pas manqué de la lui souhaiter bonne. Dans l’après midi Roche Tiruchilavi, ss.cc. développa le thème "La compassion et notre mission ss.cc. en ayant pour toile de fond la Parole de Dieu. Dans la soirée nous avions la joie d’accueillir nos Supérieurs généraux, Rosa Maria Ferreiro et Javier Alvarez-Ossorio.

Les Supérieurs Généraux à la Session Picpus 2009
Samedi 25 et dimanche 26 juillet

PICPUS 2009Le samedi 25 juillet, fête de l’Apôtre Saint Jacques: à partir d’un éclairage donné par nos Supérieurs généraux, nous avons parlé sous différentes formes des défis de la mission ss.cc: travail de groupes et mise en commun de ce qui nous paraissait le plus significatif, les orientations capitulaires davantage mises en pratique et plus parlantes pour aujourd’hui. Suivirent les échanges avec Javier et Rosa sur la compassion, la Pastorale des Jeunes et des Vocations, l’unité Frères-Sœurs et la façon dont les Frères laïcs peuvent participer à l’évangélisation. Pendant le temps d’adoration communautaire, nous avons prié pour le beau-frère de Rosa et l’oncle de Nirmala, tous deux récemment décédés. Nous avons eu aussi une pensée spéciale pour Jan Scheepens, ss.cc, gravement malade. Dans la soirée, nous saluons Raoul Valverde ss.cc. (Afrique) venu participer à la profession perpétuelle d’André Kibeti qui se célèbrera demain.

Le dimanche 26 juillet, dernier jour de notre session. La journée commence par une conférence de Rosa et de Javier au cours de laquelle ils développent le thème de l’adoration en trois points: l’adoration comme identité; l’adoration comme ministère et l’adoration eucharistique. Le reste de la matinée des participants est libre pour la prière, tandis que l’équipe du Centre Picpus se réunit avec les Supérieurs généraux. L’après-midi débute par l’évaluation de la session dirigée par Fernando Cordero. Puis Bernard conclut nos trois semaines de session dont il dit qu’elle fut un vrai pèlerinage sur les pas de Pierre Coudrin et Henriette Aymer de la Chevalerie, de Damien et Eustaquio. Il commence par rendre grâces au Seigneur et à Notre Dame de Paix, qui nous ont conduits par la main dans les lieux historiques de la Congrégation. et souligne, tour à tour:
- la gratitude à exprimer aux Sœurs de la Communauté de Picpus (ces "petites mains") qui, durant des mois et des mois ont préparé la venue des Frères et des Sœurs pour que toute la session se passe pour le mieux et qui ont été si présentes et discrètes à la fois.
- le merci spécial à André et à Roche pour les goûters servis sous la "Marquise",
- le remerciement aux traducteurs et traductrices qui ont permis que nous nous comprenions…
- le merci à Marie-Lucie, l’intendante fidèle et avisée durant la session et avant,
- la reconnaissance à chacun et chacune des participants qui a donné le meilleur de soi-même pour que tout se déroule pour le mieux,
- un merci particulier à Rosa et Javier venus nous rejoindre à la fin de la session.

Bernard termine en disant que nous devons nous sentir encore plus enthousiastes pour servir la Mission et nous invite à continuer le chemin à la manière de Saint Bernard, car "la mesure de l’Amour, c’est d’aimer sans mesure".

En finale, l’équipe du Centre Picpus et tous les participants remercient Bernard par quelques mots et des applaudissements chaleureux.

Clôture de la Session Picpus 2009
et profession perpétuelle du Fr. André

PICPUS 2009Il nous reste à célébrer tout ce que nous avons vécu à l’Eucharistie présidée par Javier Alvarez Ossorio, Supérieur Général, au cours de laquelle André fait sa profession perpétuelle: un Africain faisant ses vœux définitifs à Picpus! Nous avons aussi une pensée spéciale pour notre Frère Jan Scheepens, ss.cc. (Hollande) qui fut Supérieur général de la Congrégation de 1970 à 1982 et décédé ce jour. Dans son homélie, Javier nous dit que "la profession religieuse est comme l’offertoire de la Messe". S’adressant à André, qu’il a connu à la paroisse Saint Athanase de Kinshasa, il lui dit: «Jésus lui-même rend grâces pour le petit morceau de pain que tu es et que tu vas lui offrir. Tu l’as reçu et tu vas le lui donner… Tu es avant tout un don de Dieu. C’est pourquoi nous te présentons au Seigneur comme un don"

PICPUS 2009Au moment de l’action de grâces, André a chanté sa gratitude en lingala "Mon salut c’est Jésus et je vais le suivre partout. Laissez-moi suivre celui que j’ai choisi". A la fin de l’Eucharistie, Rosa Ferreiro, Supérieure Générale tenant en ses mains une des cannes du Père Damien, nous dirigea la parole et fit passer la canne à tous les Frères et Sœurs de la session réunis dans le chœur. Cette canne fut un soutien pour Damien alors que, encore trop jeune pour cela, mais atteint de la lèpre, il dut l’utiliser pour se déplacer. Rosa nous invita à nous laisser "contaminer" par l’esprit de Damien en cette année de sa canonisation. En même temps que passait la canne était remise à chacun et chacune une photo-reproduction d’un tableau peint spécialement pour la session "Picpus 2009" par Philippe Peltier, ss.cc. (Polynésie française).

Le "clou" de la journée fut la fête internationale, coordonnée par Carlos Barahona. Danses, chants de divers continents et cultures, âges et générations… et tout cela sans besoin de traduction car un seul message passait: joie et fraternité. Nous avions aussi le plaisir de regarder des vidéos élaborés par Eric et Fernando à partir de photos qu’ils avaient prises tout au long de nos trois semaines de session. Un beau cadeau, offert par la revue "21-RS": une clé USB contenant vidéos, photos et chants en l’honneur de Damien fut remise à tous les participants.

Cette chronique va continuer et même plus fort puisque chacun et chacune va raconter ce que nous avons vécu en ces jours durant lesquels nous avons ravivé nos forces comme enfants des Sacrés Cœurs. Que Notre Dame de Paix nous accompagne pour être les témoins de l’Amour du Christ au cœur de nos communautés et au cœur du monde.

L’équipe de communications du Centre Picpus








Dernière actualisation: Journal de la Session du 19 au 26 juillet 2009....

Pages : | 1 |
Mentions légales - Contacter le webmaster - Accès privé