RECHERCHER
Accédez à la médiathèque de FIGURES PICPUCIENNES


Pages : | 1 |

Rolf Reichenbach et l'impulsion de notre Congrégation en Indonesie

Le 11 octobre 2008, la Province d’Indonésie recevait, venant de Hollande, le corps de Rolf Reichenbach ss.cc dans la paroisse Bienheureux Damien de Molokaï.

La célébration était présidée par Mgr Hilarius Moa Nurak, svd, évêque de Pangkalpinang. Il y avait 14 prêtres, des Sacrés-Cœurs et diocésains, travaillant à Batam, beaucoup de gens de Batam et aussi de Singapour, de Jakarta, de Bandung etc...
Après la célébration, les restes furent déposés dans un caveau provisoire près de l’église.

Ensuite, il y a eu des témoignages de personnes qui avaient bien connu le Père Rolf Reichenbach. Beaucoup ont dit que c’était un homme de prière, accueillant, plein de joie, un père, proche des gens…

Rolf a été missionnaire en Indonésie durant de nombreuses années. Il a touché la vie et la foi de beaucoup de gens.

► Qui était Rolf Reichenbach?

Rolf Friedrich Joseph Reichenbach est né en 1931 à Cologne, sur le Rhin, là où en 2005, les J.M. - Journées Mondiales de la Jeunesse - ont été célébrées.

Rolf est le plus jeune de trois fils d’une famille aisée. Le père possède une manufacture de chapeaux et plusieurs chapelleries à Cologne même, à Bonn et Düsseldorf. Son slogan publicitaire: "Reichenbach behütet Köln," un jeu de mot: "Reichenbach met un chapeau sur Cologne“. La mère, avec une formation de musicienne, est l’âme forte de la famille.
La vie s’annonce heureuse. Un seul inconvénient: le père est juif...

Avec l’arrivée des Nazis, arrivent les problèmes. La "Nuit de Cristal" (Kristallnacht), 9 novembre 1938, est la date décisive. Cette nuit voit la première attaque publique aux Juifs: toutes les synagogues en Allemagne sont mises au feu, plus de sept mille magasins juifs détruits.
Le père décide de transférer la famille à l’étranger.

En 1939 il se rend en Angleterre, espérant que les siens vont le joindre bientôt. Mais les trois garçons sont d’abord transportés en Hollande, la mère ne peut pas les accompagner et ne peut pas les visiter pour un premier temps. Finalement, la famille reste divisée en trois pays: le père en Grande-Bretagne, la mère en Allemagne et, les trois fils aux Pays-Bas.

Père et mère correspondent par l’intermédiaire d’une cousine à Berne, en Suisse. Pour faciliter les choses, ils sont divorcés formellement.

Sans avoir revu les siens, le père meurt en 1946 à Manchester, à l’âge de 69 ans. La mère ne peut pas joindre ses fils. Elle se retire dans sa maison natale, à Nideggen (Eifel) où elle meurt en 1985, à l’âge de 87 ans.

Le père accompagnait avec sympathie la vie catholique de sa famille, mais il n’a pas fait le pas dans l’Eglise. Quoique homme d’affaires, on connaît de lui au moins deux "visions" concernant ses fils: Dans la première, il vit trois moines aux alentours de Cologne, deux en soutanes blanches et un en soutane noire.
Une autre fois, il voyait que de ses trois garçons, un serait savant (l’aîné, Klaus), un pieux (le moyen, Hans), et un affairé (le plus jeune, Rolf).
Les deux visions s’accomplirent: Klaus entra dans le grand séminaire de Cologne, Hans et Rolf au noviciat SSCC.

► Rolf, Prêtre et Pasteur en Indonésie?

Rolf - alias Marcus - fait profession en 1953 à Ginneken, est ordonné prêtre en 1958 à Valkenburg, et est envoyé un an après en Indonésie, depuis 1924 mission de la province néerlandaise.

Après une première initiation à Bangka, il sera, pendant 17 ans, l’aumônier des "orang laut", les gens de la mer, dans l’immense archipel de Riau, entouré de Sumatra, Malaysia et Borneo (Kalimantan).

Il vit sur l’eau, apprend le chinois, entre autres langues, et est confronté avec des cultures qui l’étonnent. Beaucoup de réfugiés du Vietnam – les "boat people" - sont parmi ses brebis.

En 1977 il est nommé vicaire du diocèse de Pangkalpinang et, deux ans après, successeur de l’évêque, Administrateur apostolique.
Il n’a pas été consacré évêque parce qu’on avait besoin de lui dans la jeune communauté des Sacrés-Cœurs indonésienne qui, aujourd’hui, est province.
A partir de 1977, Rolf est vice-provincial, et en 1992 il prend la responsabilité pour la maison des étudiants à Bandung.

En 1996, avec quelques confrères, il lance une nouvelle implantation sur l’île de Batam, proche de Singapour, région en plein développement, où il fit construire l’église et le centre paroissial "Beato Damian".

Au Chapitre Général des frères de la Congrégation, en 1988 à El Escorial (Espagne), il lance publiquement l’idée d’un noviciat de la Congrégation pour toute l’Asie, un projet reçu avec assez de critiques et de préjugés. Cette même année, le 6 Février 1988, il obtient la citoyenneté de la République d'Indonésie.

Vrai "scout" picpucien, il va lui-même choisir les lieux et préparer la nouvelle fondation (frères-sœurs) qui commence en 1990 à Manille. Aujourd’hui, il y a cinq communautés dans la capitale philippine.

C’est par lui que les premières jeunes femmes indonésiennes se sont intéressées à Picpus et se sont liées par leurs vœux à la famille de "Mère Rolf".

Durant les dernières années de sa vie, il eut un rôle important à niveau national
du renouveau charismatique en Indonésie. Il était connu un peu partout.

Un homme sobre et rationnel qui savait communiquer des convictions spirituelles et mystiques, un Picpucien authentique, amoureux de la "famille", grand admirateur de Damien, avec une rare faculté d’inculturation et d’écoute.

Deux fois, il refuse d’être nommé évêque, en se référant au fait qu’il y a des candidats qualifiés, indigènes.

► De retour en Hollande, il décède peu après…

Il est un exemple de la parole de Saint Paul: "Je me suis fait tout à tous pour en sauver sûrement quelques-uns" (1 Cor 9,22). Mais il restait toujours attaché à ses racines. Il gardait l’accent typique du peuple de Cologne, un léger chant monotone. L’homme venu de la rivière du Rhin pour passer sa vie dans les grandes eaux de l’Asie.

A la fin on soupçonnait un cancer de la peau, il se fait pousser une barbe. Il fut heurté par une voiture, souffrit une fracture du col du fémur et fut opéré deux fois. Le provincial l’envoie en Hollande où on constate un cancer généralisé.

Rolf Reichenbach décède à Breda (Hollande), paisible et content, d’après les témoins oculaires, le 11 septembre 2004, à l’âge de 72 ans.

Une heure après son décès, les premiers témoignages de sympathie arrivaient de "partout en Indonésie" (par SMS), et le vœu "Semoga beliau beristirat dalam damai Tuhan,"qu’il repose dans la paix du Seigneur.

En 1923, les premiers frères ss.cc néerlandais sont arrivés en Inde insulaire, Indonésie. En 2001, cette section congréganiste est devenue province. Elle est en tête quant au nombre des vocations. Elle est la "patrie" de nos Sœurs asiatiques.
Pastor Rolf – le père Rolf – y a été collaborateur et moteur pendant 45 ans.



Mgr Hilarius Moa Nurak préside la célébration
du retour de la dépouille du Père Rolf en Indonésie,
le 11 octobre 2008.




█ SOURCES
█ Textes et Photos
Friedhelm Geller, ss.cc
www.ssccpicpus.com



Pages : | 1 |
Mentions légales - Contacter le webmaster - Accès privé