RECHERCHER
Accédez à la médiathèque de JEUNES


Pages : | 1 |

UN FOYER POUR ETUDIANTS A PARIS

Le "45"

>> Depuis plus de 10 ans, la Paroisse Saint Gabriel (sud du XXème arrondissement de Paris - proche de place de la Nation) en lien avec la Congrégation des Sacrés-Cœurs propose aux jeunes étudiants qui souhaitent loger dans la "maison du 45" un engagement dans un service pastoral de la paroisse auprès de l'aumônerie.

► Une rencontre commune est proposée tous les lundis soirs de 20h00 à 23h00 (repas, partage, prière).
► Un W-E par trimestre de toute la maison, temps de convivialité et de relecture, est proposé à l'extérieur de Paris.

Vous disposez en rez de chaussée d'une cuisine commune: ayant tout le nécessaire pour faire les repas: four micro ondes, four électrique, feux électriques, frigo et petit congélateur...
En sous-sol: une grande pièce commune avec télé, piano, coin prière...
La maison est équipée d'un réseau ADSL.
Loyer: 280 €/ mois.



█ CONTACTS
█ Père Christian Flottes, ss.cc
Paroisse Saint Gabriel
81, Rue de la Plaine
75020 Paris
Tel: 01.43.73.03.19

█ Site web: https://sites.google.com/site/paroissesaintgabriel/



Histoire de la maison du 45

in "Horizons Blancs" n°178

Le projet d'une maison d'étudiants a eu pour origine l'aumônerie Sud XXème de Saint Gabriel (Paris 20ème). A l'époque, en 1991-1992, les Pères André Lerenard (curé de la paroisse) et Michel Cerles (aumônier) recherchaient un lieu pour accueillir des étudiants, motivés par un service d'église auprès des jeunes. L’idée était simple : proposer à quelques étudiants une vie de communauté, dans un appartement ou une maison à proximité de l'aumônerie, afin d'y assurer une animation régulière et de fédérer les autres animateurs du Sud-XXème. Leur présence aurait pour effet de dynamiser toute l'équipe d'animation et d'assurer une présence régulière dans les locaux de l'aumônerie.

Par chance, une communauté religieuse du quartier (48, rue des rue Pyrénées) décida de quitter les lieux. Les Pères André Lerenard et Michel Cerles décidèrent de récupérer la maison, afin de réaliser le projet. Chacun d'entre eux ayant un emploi du temps bien rempli, Bertrand Cherrier s’est retrouvé chargé de composer rapidement une équipe, afin de ne pas voir la maison envahie par une bande de "squatters". Trois jeunes occupèrent de suite la maison (février 1992): un libanais (Béchara), un camerounais (Raymond), un français (Pascal).

A partir de septembre 1992, et jusqu'à juin 1997, cinq équipes de sept étudiants habitèrent chaque année la maison et réalisèrent le projet d'animation sur l'aumônerie et plus largement sur le quartier (scouts, soutien scolaire, centre aéré paroissial...). Eric, aujourd'hui frère des Sacrés-Coeurs a fait partie de la première équipe.
Avec la contribution des Soeurs, et plus particulièrement de Carmen et de Marie-Sylvie, une deuxième, puis une troisième maison d'étudiants, virent le jour, au 35 rue de Picpus. La troisième avait pour objectif de monter un "Choeur", d'animer des célébrations, et un Gospel (qui a eu lieu à Meaux). Alberto Toutin participa activement à ce projet, en compagnie de Philippe Magnabosco (chef de choeur) et de Luis Thomas (laïc ss.cc).

Les inscriptions se faisaient de la manière suivante : à la suite d'un entretien avec le responsable, les jeunes, motivés par le projet, devaient rédiger une lettre de motivation. Ensuite, nous confirmions ou non l'inscription dans la maison. Dans les trois projets, nous insistions beaucoup sur trois points :

► faire une expérience d'Église, en lien avec une paroisse et une congrégation.

► faire une expérience communautaire avec d'autres étudiants chrétiens.

► faire une expérience éducative, par un engagement concret au service des jeunes, plus particulièrement à l'aumônerie.


L’année 1997/1998 sera celle d'un nouveau passage. Pour une raison d'organisation des lieux de cultes (la maison disposait d'une chapelle), nous fûmes invités à céder au diocèse la maison du 48 rue des Pyrénées. Avec regret, et sans avoir le choix, nous partîmes à la recherche d'une nouvelle maison. Sous l'impulsion du nouveau curé de la paroisse, le Père Michel Cerles, une autre implantation fut proposée à la communauté d'étudiants. A proximité de l'aumônerie, au 45 rue des Maraîchers, le diocèse acheta la maison, et la paroisse construisit une nouvelle maison des étudiants. Dès lors, la paroisse s'investit beaucoup plus sur le projet. Une équipe de gestion fut mise en place par le conseil paroissial.


La nouvelle équipe du 45 rue des Maraichers fut composée de Marc (1ère année de Philo), Violaine (licence Sciences de l'Education), Estelle (Ecole du Louvre), Ludger (3ème cycle en urbanisme), Marion (psychomotricité), Marie (école éducatrice spécialisée), Stéphane (deug de biologie) et Hélène ( en stage dans une association humanitaire). Cette équipe fut la première d'une série qui ne semble pas vouloir se terminer.

Aujourd'hui, le Père Christian Malrieu accompagne les étudiants, et chaque année des témoignages nous confirment le bien-fondé de ce projet.


Pages : | 1 |
Mentions légales - Contacter le webmaster - Accès privé