RECHERCHER
Accédez à la médiathèque de COMMUNAUTES


Pages : | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | Suivante ›   Fin »

LETTRE du Superieur General

à Benoît XVI

>> "En mon nom propre et au nom de ma Congrégation, je vous écris pour vous dire, avec simplicité mais ferveur, combien nous nous sentons proches et quelle est notre reconnaissance sincère en ces moments où votre Sainteté vient de faire savoir à l’Eglise et au monde que la faiblesse qu’entraîne votre grand âge vous a fait prendre la décision de quitter le ministère de Pierre.

Nous vous remercions de tout notre cœur de votre service comme pasteur universel, de la manière claire et profonde avec laquelle vous nous avez parlé de Jésus, de votre courage lorsqu’il a fallu affronter certains problèmes douloureux de l’Eglise, de vous être totalement donné au travail de la vigne du Seigneur.

Nous vous remercions aussi, Très Saint Père, pour cette décision humble, courageuse et mûrie spirituellement, de quitter la charge de successeur de Pierre, permettant ainsi qu’un autre puisse prendre la relève. Votre attitude nous rappelle comment le Maître entend le service et le pouvoir chez les siens, elle nous réconforte avec un souffle frais venu de l’Evangile et nous permet d’espérer une Eglise plus simple, fraternelle et libérée des intérêts qui s’écartent de l’Esprit du Seigneur. Merci, Très Saint Père, de vous être montré si libre et si vrai. Merci de nous aider à aimer l’Eglise encore davantage.

Je suis conscient qu’en ce moment, comme tout au long de votre pontificat, s’élèveront des voix blessantes qui interpréteront votre action de manière fausse et injuste. Nous partageons en silence votre douleur qui est une part de la croix que doit porter le serviteur bon et fidèle qui marche sur les traces du Crucifié. Nos vies et leur fécondité sont cachées dans le Christ. Que le Seigneur de la miséricorde soit votre récompense.

Très Saint Père, notre pauvre prière et notre affection reconnaissante vous accompagnent. Je me permets de demander, pour moi-même et toute ma congrégation, votre bénédiction paternelle et votre prière constante par laquelle vous continuerez de servir l’Eglise au cours de cette nouvelle étape de votre vie.

Dans l’amour des Cœurs de Jésus et de Marie,"

Javier Álvarez-Ossorio sscc,
Supérieur Général
Rome, le 14 février 2013

source et traduction: www.ssccpicpus.com


Des congregations religieuses attentives aux plus pauvres

Communiqué de la Corref

Suite à l'article dans "Le Canard Enchaîné" au sujet de l'immobilier des congrégations à Paris, la Conférence des Religieux et Religieuses de France tient à réagir:

>> L’hiver est là avec sa vague de froid et tous ces laissés pour compte de notre société. Abandonnés à la rue, exposés aux regards indifférents, marginalisés par des comportements de consommation que nos sociétés riches ne veulent pas remettre en cause, ces frères et sœurs en humanité attendent de nous des gestes significatifs et efficaces. Les religieux et religieuses ne peuvent rester insensibles à de telles situations. Pour certaines congrégations, cela fait même partie de leur charisme fondateur.

Nous sommes intimement convaincus que le renouveau de la vie sociale passe par l’attention aux plus pauvres. Ce partage permet de poser autrement certaines questions de société, afin que le vivre ensemble devienne vraiment un objectif prioritaire.

Tous les Instituts religieux ne peuvent porter la même attention à un tel domaine, mais beaucoup y accordent du temps et y consacrent des espaces.

Nous voudrions donner ici quelques exemples de la manière dont les Congrégations et monastères apportent leur part à cette priorité et se montrent parfois audacieux dans les réponses proposées:

Les Sœurs du Bon Pasteur d'Angers et N.D. de Charité pratiquent l'accueil de femmes en difficulté économique ou administrative (à Angers, Nantes et dans la région parisienne).

Les Sœurs du Très Saint Sauveur dans le 20ème arrondissement de Paris abritent une vingtaine de jeunes et de SDF dans le cadre de l'APA, Association Pour l'Amitié .

► Les Dominicaines rue de Vaugirard (75006) ont vendu leur maison à l'Immobilière 3F, société de HLM pour que l'association Aux captifs la Libération puisse s'y installer et accueillir SDF et jeunes professionnels.

► Les Petites Sœurs des Pauvres et les Sœurs des Saints Cœurs de Jésus et de Marie accueillent des personnes âgées ou malades à faibles ressources dans leurs maisons de retraite ou EHPAD.

Les Soeurs bénédictines de Jouarre (77) se préparent à loger dans un grand bâtiment, en lien avec le Secours Catholique, des femmes en réinsertion.

► Les religieuses Missionnaires de la Charité assurent, à Paris et Marseille, des services de repas et de soins médicaux pour les SDF ou les très précaires.

► Les monastères masculins accueillent traditionnellement et sans aucune condition des "routards" qui viennent poser leur sac 24 heures ou plus à l’Abbaye.

Beaucoup d’autres exemples pourraient être cités et nous savons qu’il reste tant à faire ; les Congrégations en sont bien conscientes, mais il ne saurait être question pour aucune d’entre elles de baisser les bras devant une question qu'elles estiment de première importance.



Communiqué de presse du 19 novembre 2012 de la CORREF
(Conférence des Religieux et Religieuses de France)


suite l'article du Canard Enchaîné
"SDF Parisiens: ces couvents que l’Église laisse vides"
Numéro 4803 – 14 novembre 2012 – P.4.






Pages : | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | Suivante ›   Fin »
Mentions légales - Contacter le webmaster - Accès privé